Savez-vous que votre navigateur est obsolète ?

Pour naviguer de la manière la plus satisfaisante, nous vous recommandons de mettre à jour de votre navigateur. La version actuelle est Internet Explorer 8 pour XP/Vista et Internet Explorer 9 pour Win7/Win8. La mise à jour est gratuite !

Si vous le souhaitez, essayez d'autres navigateurs Web populaires comme FireFox ou Chrome.

Méfisto

Les catégories de base


Les improvisations sont, soit mixtes (les deux équipes improvisent en même temps sur le même sujet), soit comparées (chaque équipe, l'une après l'autre, présente sa vision du thème proposé). Viennent se rajouter à cette première contrainte, les catégories :

Libre
Sans contrainte particulière

Dramatique
Le genre dramatique allie le pathétique au réalisme. Il comporte une suite d'événements malheureux. Il est palpitant, émouvant, poignant…
Sans parole
Pas de mots distincts ni intelligibles ni aucun langage parlé ou inventé (gromolos). Seuls les bruitages et onomatopées sont autorisés. Privilégiez donc le jeu visuel (le facial et le geste) ainsi que les sons.
Silencieuse
Pas de bruit ou de murmure volontairement provoqués au cours du jeu.
Rimée
La rime signifie identité sonore marquant la fin d'un vers. Les vers, au rythme identifiable, ne sont pas obligatoires dans les dialogues de cette catégorie.
Chantée
Les joueurs s'expriment en chansons. Le langage parlé n'est toléré qu'à titre exceptionnel : s'il s'inscrit dans la ligne mélodique. Des mélodies connues peuvent être utilisées.
Poursuite
Une première équipe débute l'improvisation. Au coup de sifflet, tous les joueurs sans exception sont remplacés dans la patinoire par un joueur de l'autre équipe. Celui-ci est du même sexe que son prédécesseur. Le coach de la seconde équipe peut distribuer ses joueurs en fonction des personnages de l'improvisation.

Double poursuite
Comparée Comme une poursuite normale sauf que selon le schéma A-B-A-B, les équipes passent 2 fois chacune.

Musicale
Les joueurs intègrent la musique dans leur jeu.

Accessoire
Les joueurs intègrent un objet dans le jeu en le détournant de sa fonction initiale. Il n'y a pas de thème donné par l'arbitre.
Fusillade
Les 6 joueuses et joueurs doivent improviser chacun à leur tour individuellement pendant 30 secondes sans préparation sur un thème révélé au dernier moment par l'arbitre. On alterne les rouge et les bleus en choisissant l'équipe qui commence avec le palet.

 

Alphabétique
Mixte, 1/équipe . Lors de leurs répliques, Les joueurs respectent une progression dans l'alphabet de la première lettre du mot employé. L'improvisation débutera avec la lettre A et terminera avec la lettre Z.
Bibliothèque
Mixte, 1/équipe L'impro débute avec une lecture d'un document par les joueurs. Quand l'arbitre retire ce dernier, l'improvisation continue sur les bases ainsi créées.
Huis Clos
L'arbitre défini précisément l'espace dans lequel se déroule l'improvisation (cuisine, sous-marin de poche, voiture, boite d'allumette…). Cet espace est entièrement représenté par l'espace de jeu. Aucune entrée, sortie ou mise en réserve n'est autorisée. Evidemment, l'improvisation n'a pas le droit de changer de lieu.
Immobile
Les joueurs se positionnent en situation puis ne bougent plus si ce n'est pour se mettre en réserve.
Auditive
2/équipe Assis sur le rebord de la patinoire, 4 jouteurs construisent une histoire sans bouger physiquement. Contrairement à la catégorie “immobile” aucune position de jeu ni d'expression du visage n'est autorisée. Cette catégorie devrait pouvoir se dérouler dans le noir.
 
3 zones de sentiments
L'aire de jeux est divisée en trois zones et à chaque zone est reliée un sentiment. Les joueurs sont obligés de prendre le sentiment correspondant à la zone dans laquelle ils se trouvent.
Mitraillade
Mixte, 6×1/équipe 45 secondes Un mot est lancé par l'arbitre. Par paires de deux. les joueurs construisent ensemble une improvisation commune pendant 45 secondes sans préparation.

A la manière de...
L'arbitre défini précisément la manière que devra respecter l'improvisation. parmi les nombreuses manières ont trouve :

- À la manière d'un auteur (dramaturge, écrivain, humoriste, réalisateur) :

À la manière de Molière, d'Anton Tchekhov, de Marcel Pagnol, d'Eugène Ionesco, de William Shakespeare, de Franz Kafka, d'Émile Zola, de Tex Avery, de Jean Racine, d'Arthur Conan Doyle, de Charlie Chaplin, d'Alfred Hitchcock, de Raymond Devos, de Lewis Carroll, de François Rabelais, de Tennessee Williams, de Samuel Beckett, du Marquis de Sade, de Jacques Tati, de Jean-Luc Godard, de Hans Christian Andersen, de Bertolt Brecht, de Victor Hugo, de Jacques Offenbach, de Michel Audiard, de Steven Spielberg, de Federico Fellini, d'Edgar Allan Poe, de Jules Verne, de Jean de la Fontaine.

- À la manière d'un genre théâtral ou cinématographique:

À la manière du théâtre de boulevard, de la comédie musicale, du drame (rien à voir avec la catégorie "dramatique" qui elle impose des émotions "justes"), du spot publicitaire, de la science-fiction, de la sitcom, du roman (ou film) policier, du roman (ou film) d'aventures, du western, du peplum, du film d'horreur, des contes et légendes, du théâtre nô, du théâtre antique, de l'épopée médiévale, de la Commedia dell'arte, du roman à l'eau de rose, du mélodrame, des mille et une nuits, du cinéma muet, du suspense et grand frisson, du théâtre de marionnette (ou de guignol).